Docteur Valérie Thirion
Médecine esthétique - Lasers médicaux

Au niveau des aisselles

Traitement de l’hyperhidrose avec la toxine botulique

Définitions

- La transpiration est un phénomène normal que tout un chacun connaît bien et qui nous permet de réguler notre température corporelle par exemple lorsqu’il fait chaud ou que l’on produit un effort physique.

JPEG - 1.4 Mo

- L’hyperhidrose est une production de sueur excessive par les glandes sudoripares, inappropriée aux besoins physiologiques du corps, et qui peut constituer un handicap social certain du fait de l’odeur qu’elle produit et des tâches qu’elle provoque sur les vêtements. L’hyperhidrose peut être générale ou le plus souvent localisée à certaines zones (aisselles, mains, pieds, parties génitales). Elle concernerait environ 10% de la population.

Il faut toujours s’assurer avant de traiter que l’hyperhidrose n’est pas due à la prise d’un médicament, un stress particulier ou le résultat d’un déséquilibre hormonal. L’identification et la suppression de la cause permettent alors le plus souvent de supprimer l’hyperhydrose.

Prise en charge habituelle

Parmi les moyens utilisés pour diminuer la sudation, on dénombre les anti-transpirants qui ont dans ce cas un effet limité, ou l’ionophorèse qui consiste à tremper les mains ou les pieds dans un bain où passe de l’électricité.

Certains patients à la recherche d’un traitement radical font appel à la chirurgie de sympathectomie actuellement pratiquée sous endoscopie mais qui reste un geste relativement lourd par rapport au traitement par toxine botulique.

Mode d’action et indications

La toxine botulique agit sur le contrôle nerveux des glandes eccrines en bloquant l’influx cholinergique responsable de la libération de la sueur à la surface de la peau.

Les aisselles constituent la zone la plus facile à traiter, aucune anesthésie n’est utile. Le traitement des mains et des pieds est plus douloureux et nécessite une anesthésie locale.

Le traitement

JPEG - 1.9 Mo
Quadrillage cutané avant injection

Le patient se rase les aisselles 24 heures avant et doit éviter d’utiliser un déodorant le matin du traitement. Un repérage cutané des points à injecter est réalisé avant les injections. Parfois il est précédé par la pose préalable d’un colorant spécial permettant de mieux visualiser les zones glandulaires productives. Des injections superficielles de petites quantités de produits sont ensuite réalisées méthodiquement.

Les effets du traitement apparaissent dès le troisième jour et augmentent pendant huit à dix jours pour durer environ six à huit mois suivant les patients. L’hypersudation est réduite le plus souvent d’au moins 90%.

Je revois mes patients quinze jours après les injections pour vérifier le résultat voire le compléter.

Les effets secondaires

Il est possible que des rougeurs puissent apparaître sur les points d’injection et/ou des ecchymoses autour des zones traitées. Ces phénomènes se résorbent naturellement au bout de quelques jours. Une infection localisée est exceptionnelle, elle se traite rapidement. Une migraine, une certaine tension au niveau des zones injectées, rarement une baisse du tonus musculaire temporaire.

- La toxine botulique est un traitement très efficace de l’hyperhidrose localisée.


Dernière date de mise à jour de la page le 13/10/2015

aslms
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
( Vérifiez ici ).
 

Docteur Valérie Thirion

1, rue de Chazelles 75017 Paris
Tél. : 01 42 66 23 75 – E-mail : contact@dr-valerie-thirion.fr

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib