Docteur Valérie Thirion
Médecine esthétique - Lasers médicaux

Traitement des rides, ridules et cicatrices

Les rides et ridules

Les premières rides et ridules apparaissent le plus souvent dès l’âge de 30 ans.
Ce sont des marques du temps avec lesquelles certaines et certains d’entre nous vivent mal. C’est la raison pour laquelle ils se tournent vers nous afin de trouver une solution pour ralentir ou limiter cette évolution physiologique des tissus.

IL faut distinguer 3 types de rides :

- Celles qui apparaissent avec l’âge et le changement du climat hormonal par perte d’élasticité des tissus, entraînant leur distension progressive. Je pense aux sillons naso-géniens, pli d’amertume et rides du cou par exemple. Les produits de comblements constituent ici un traitement de choix.

- Celles qui se développent du fait de notre mimique, nommées rides d’expression comme la ride de la glabelle (ou ride du lion) ou celles de la patte d’oie (plissé des yeux). Ces dernières sont traitées efficacement par la toxine botulique.

- Celles induites par les expositions à la lumière et au soleil s’installant insidieusement dans le temps (rides des joues et du front) d’autant plus vite si vous avez abusé des expositions solaires. Plusieurs traitements peuvent les améliorer tels que les peelings profonds (phénols), les lasers CO2, Erbium ou le laser CO2 fractionné.

Le Laser CO2 fractionné permet le traitement des rides et ridules induites par le soleil.

JPEG - 1.9 Mo
Laser CO2 Fractionné

Ce traitement est réalisé le plus souvent sous anesthésie locale et consiste à créer dans la peau de multiples micro puits (environ 200 à 300 microns de profondeur) espacés régulièrement les uns des autres, entourés de peau saine.

Les suites de ce traitement sont marquées par une rougeur, un œdème et un léger suintement. Une sensation de chaleur intense apparaît rapidement dès le traitement terminé et persiste jusqu’à 24 heures après. De multiples petites croûtes se forment dès le deuxième jour qui desquament dans la semaine.

JPEG - 1.9 Mo
Pièce à main laser

Les premiers jours, le patient doit appliquer sur la peau traitée une crème cicatrisante et hydratante à plusieurs reprises dans la journée limitant ainsi la présence des petites croûtes. Une fois les croûtelles desquamées, La peau garde fréquemment un aspect rosé durant quelques semaines.

Des troubles transitoires de la pigmentation peuvent apparaître dans les suites du traitement en particulier sur les peaux mates.

Très rarement une infection virale (herpés) ou bactérienne se greffe sur la zone traitée. Il est possible de prévenir l’infection herpétique en encadrant le geste laser par la prise d’un traitement anti-herpétique peros.
En cas d’infection bactérienne, des antibiotiques sont prescrits pendant quelques jours, un retard de cicatrisation est souvent associé.

Cette technique permet une cicatrisation plus rapide (environ 8 jours) et diminue nettement les effets indésirables qu’on observait lors des traitements ablatifs avec un laser CO2 pur.

IL faut pratiquer deux à cinq séances en fonction de l’importance des rides à traiter et de l’objectif à atteindre. L’intervalle minimum entre les séances est de 6 semaines. Une éviction solaire stricte est recommandée.

- La technique en image

Cicatrices d’acné, post chirurgicales ou secondaires à un accident

Dans un premier temps, un examen soigneux de la cicatrice permet de déterminer quelles sont les caractéristiques de cette cicatrice sur lesquelles on peut agir (rougeur, inflammation, pigmentation…). Dans tous les cas, je n’interviens jamais sur une cicatrice trop récente.

Les cicatrices rouges ou présentant sur leurs berges des télangiectasies peuvent bénéficier d’un traitement par laser Colorant pulsé, ktp ou yag voire lumière intense pulsée.

Les cicatrices d’acné, lorsqu’elles sont modérément profondes, peuvent être améliorées sensiblement par les lasers fractionnels ablatifs, CO2 ou Erbium.

Ma préférence va au laser CO2 fractionné qui permet en plusieurs séances, en général trois à cinq espacées de six semaines, d’améliorer l’aspect de la peau.

JPEG - 1.2 Mo
Impacts laser sur papier

Cette technique est pratiquée sous anesthésie locale, elle consiste à créer dans la peau cicatricielle de multiples petits puits espacés régulièrement les uns des autres, entourés de peau saine.

Les suites sont marquées par une rougeur, un œdème et un léger suintement. De multiples petites croûtes se forment qui desquament sous une semaine. La peau garde un aspect rosé durant quelques semaines.

Cette technique permet une cicatrisation plus rapide (environ huit jours) et diminue nettement les effets indésirables obtenus avec la technique dite CO2 pur.

Lorsque certaines cicatrices sont trop profondes, j’adresse au préalable le patient à un confrère qui réalisera un relèvement de ces cicatrices par technique dite du punch avant d’intervenir au laser quelques semaines plus tard.

Le plus souvent, les résultats sont satisfaisants même s’ils sont toujours partiels.


Dernière date de mise à jour de la page le 18/12/2010

aslms
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
( Vérifiez ici ).
 

Docteur Valérie Thirion

1, rue de Chazelles 75017 Paris
Tél. : 01 42 66 23 75 – E-mail : contact@dr-valerie-thirion.fr

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib